Visites à Mister Green

Ou l’accident providentiel...

Ross, jeune cadre chez American Express, renverse avec sa voiture Mr Green un vieillard de 86 ans. Accusé de conduite dangereuse, il est condamné à rendre une visite hebdomadaire à la victime durant 6 mois.

Depuis la mort de son épouse, Mr Green vit reclus dans son appartement, rideaux tirés, téléphone coupé. Il n’ouvre même plus son courrier et se nourrit à peine. Seules quelques habitudes raccrochent ce juif pratiquant à la vie. Lorsque Ross frappe à sa porte pour la première fois, il est reçu comme un intrus. Ses bonnes intentions sont mises à rude épreuve, Mr Green refuse toute aide. Contraint à la persévérance, Ross entre comme par effraction dans un univers confiné et figé. Une relation chaotique s’instaure au fil des semaines et se mue en rituel familier.

Au rythme de leurs rencontres se déroule une joute subtile, valse hésitation entre attraction et répulsion, à laquelle s’adonnent ces êtres blessés réfugiés dans la solitude.

De duos en duels, l’homme âgé et l’homme jeune font l’apprentissage de leurs différences. Instants de partage et affrontements dévoilent secrets et mensonges par omission. L’intime affleure par à coups, provoque prise de conscience et prises de becs libérateurs. Au bout du parcours, l’un et l’autre avancent à visage découvert, comme désentravés, prêts à prendre le risque de vivre.

Photo MisterGreen 1 Photo MisterGreen 2 Photo MisterGreen 3
Haut de page